Agenda Activités Sessad Projet

vendredi 26 juillet 2019

Marine Dréno, une stagiaire éducatrice au grand coeur

Marine Dréno, une stagiaire éducatrice au grand coeur

Voici une interview de la stagiaire éducatrice spécialisée de Barbara Fournier qui se prénomme Marine Dréno, qui a été réalisée le vendredi 12 juillet 2019.

1. Quand est-tu arrivée au Sessad Projet ?
J’ai commencé mon stage au Sessad Projet le lundi 25 février 2019.

2. Comment tu as connu le Sessad Projet ?
Mon professeur référent Olivier Gachet m’a parlé du Sessad Projet.

3. L'éducation spécialisée est-ce ta vocation depuis toujours ?
Non, j’ai eu plusieurs idées de métiers et c’est après un service civique dans une école maternelle que je me suis intéressé à l’éducation spécialisée.

4. Qu'est-ce qui t'a poussée à faire ce stage au Sessad Projet ?
Je ne connaissais pas le public du handicap, le travail en milieu ouvert, c’était un service peu commun qui m’intriguait, de nouvelles expériences et des objectifs de formation

5. Qu'est-ce que le Sessad Projet t'a apportée ?
La découverte du public du handicap, du travail en milieu ouvert, de nouvelles expériences et des objectifs de formation, l’apprentissage de moi-même, il a contribué à la création de ma manière de travailler.

6. Quels sont les meilleurs souvenirs de ton stage au Sessad Projet ?
Les soirées et nuitées à l’Envol, la randonnée à Sixt-Fer-à-Cheval, chaque rencontre avec un jeune du Sessad Projet.

7. Si c'était à refaire est-ce tu referais cette aventure avec nous au Sessad Projet ?
Oui.

8. Y'a-t-il eu des moments pas faciles à gérer lors de ton stage au Sessad Projet ?
Oui il y a plusieurs moments difficiles, mais c’est grâce à ces moments qu’on se forge professionnellement. Ils nous montrent nos limites et nous apprenne à nous adapter et à les gérer.

9. Que feras-tu après ton stage au Sessad Projet ?
Je continue ma formation d’éducation spécialisés pendant encore deux ans à l’IREIS, j’ai un autre stage à faire auprès d’un public adulte en réinsertion.

10. Quand as-tu quittée le Sessad Projet ?
Je quitte le Sessad Projet le vendredi 19 juillet 2019

Message de Jason Gastrin : Marine Dréno, je te remercie du fond du cœur d'avoir accepté de répondre à interview, je te remercie encore une fois pour tous les bons moments que l'on a vécu en ta présence au Sessad Projet, ce sont des souvenirs que je grave dans ma mémoire pour toujours, les meilleurs avec tous les souvenirs que j'ai déjà avec le Sessad Projet. Tu es une belle personne et tu le seras toujours, pour toujours dans nos cœurs et celui du Sessad Projet 😂😂😀😉😎 ! Je te souhaite une bonne continuation, pleins de bonnes choses pour la suite, tu seras une très bonne éducatrice spécialisée tout comme Barbara, je suis et je serai toujours fier de toi Marine, je t'apprécie et je t'apprécierai de tout mon cœur pour toujours tout comme tout le Sessad Projet 😂😁😀😉!

mardi 9 juillet 2019

Soirée d'été du 12 juillet 2019



Soirée d'été du 12 juillet 2019

Afin de fêter les vacances d'été et le départ de notre stagiaire éducatrice au grand cœur Marine, le Sessad Projet convie les jeunes le vendredi 12 juillet 2019 à l'Envol à partir de 17h pour une soirée riche en émotions, rires, joie, bonne humeur et pourquoi pas des câlins gratuits 😀😂😉 !

jeudi 20 juin 2019

Cheminement de Jason pour la création d'un jeu

Cheminement de Jason pour la création d'un jeu

J’ai pris l’initiative en milieu d’année de créer un jeu auquel tous les jeunes et professionnels du Sessad et Sessad Projet peuvent participer. Le jeu s’appelle : Question Pour Le Sessad Projet.

J’ai créé ce jeu pour diverses raisons :
- Un moyen amusant et ludique d’apprendre 
- Parce que je suis fan (et fort) aux jeux télévisés
- Pour faire revivre nos souvenirs vécus au sein du service durant toutes ces années
- Un moyen de partager un moment tous ensemble, professionnels et jeunes en même temps

Pour commencer j’ai réfléchi à quel jeu je pouvais mettre en place et qui plairait à tout le monde. J’ai de suite pensé à un jeu intellectuel, à un jeu de questions réponses. J’ai donc cherché et écris les premières questions qui me venaient à l’esprit, en lien avec les événements que j’ai vécu durant mes années au sein du Sessad et Sessad Projet. Au fur et mesure, je trouvais de plus en plus de questions à poser, il m’est venu l’idée de créer des manches comme les jeux télévisés : Questions Pour Un Champion, les Douze Coups De Midi et Qui Veut Gagner Des Millions. J’ai choisi qu’il y ait quatre manches, et je les ai nommées, ensuite j’y ait associé des règles du jeu :

- la première s’appelle « le commencement », pour chaque question il y a trois propositions et une seule de juste. Chaque joueur lance deux dés, les chiffres affichés dessus correspondent au point qu’il gagne s’ils répondent juste à la question sinon il n’obtienne pas de point.

- la deuxième s’appelle « les intrus », pour chaque question il y cinq propositions une seule est fausse et intrus. Chaque joueur doit répondre à quatre questions à la suite. Le nombre de bonne réponse correspond au nombre de point gagné par le joueur. 

- la troisième s’appelle « vrai ou faux », pour chaque question il faut répondre par vrai ou faux. C’est le même principe que la première manche sauf qu’il n’y a qu’un seul dé.

- la quatrième s’appelle « la finale » les questions sont celles de la première manche sans les propositions données. Il y a un temps de 3 minutes pour répondre aux questions posées, pour répondre le joueur doit dire le prénom de présentateur. Deux points pour chaque bonne réponse. 

Après avoir construit les règles du jeu, j’ai réfléchi à quel support utiliser et de quels outils j’avais besoin. Le jeu est transmis par un diaporama pour chaque manche. Il y a besoin :
- d’un présentateur, 
- de quatre groupes de joueurs, 
- d’un minuteur ou sablier, 
- de deux dés, 
- de questions intéressantes 
- de musique 

Pour rendre le jeu encore plus attractif, j’ai eu l’idée que chaque groupe de joueur et le présentateur choisisse une musique. Cette musique sera transmise dès l’entrée du groupe, et dès qu’il gagne. 
On a testé le jeu avec Barbara, Maryline et Marine pour vérifier qu’il est jouable, et il est jouable !

Article rédigé par Jason Gastrin et Marine Dréno

Message de Jason : "Je remercie tous les professionnels du Sessad et Sessad et Sessad Projet, ainsi que les jeunes de m'avoir aidé et inspiré afin de trouver les questions, de mettre en place ce jeu et d'être présent chaque jour au Sessad Projet, vous êtes une équipe qui gagne tout comme les jeunes et stagiaires présents 😀😂😁😉 !

Je tiens à te remercier du fond du cœur Marine de m'avoir aidé à rédiger ce merveilleux article racontant le cheminement du jeu Questions Pour Le Sessad Projet, également de m'avoir aidé à trouver des questions et pour tous les bons moments que l'on a vécu en ta présence au Sessad Projet, ce sont des souvenirs que je grave dans ma mémoire pour toujours. Tu es une belle personne et tu le seras toujours, pour toujours dans nos coeurs et celui du Sessad Projet 😂😂😀😉😎 !

Je suis fier de la création de ce jeu et j'ai hâte de le tester avec vous ce super jeu, ça joue comme dit Barbara 😉😀😎 !"

lundi 6 mai 2019

Forum en ligne Talents Handicap du 26 avril au 24 mai 2019

Forum en ligne Talents Handicap du 26 avril au 24 mai 2019


L'affiche ci-dessus correspond au Forum en ligne Talents Handicap qui se tient du 26 avril au 24 mai 2019, pour plus d'information visitez le site Internet https://www.talents-handicap.com/. Bonne visite !

Article écrit et publié à la demande de Laetitia Delevoye (chargée d'insertion du Sessad Projet 16.25 Ans), un grand merci et bravo à elle pour cet article et de nous avoir fourni le flyer de cet événement 😀😉.

Jason Gastrin

dimanche 7 avril 2019

Interview des professionnels du Sessad Projet

Interview - Les professionnels du Sessad Projet !

Quand êtes-vous arrivé au Sessad Projet ?

Barbara Fournier : Je suis arrivée au Sessad Projet le 30 Janvier 2014. J'ai une petite anecdote à vous raconter concernant mon embauche au Sessad Projet : à l’époque je travaillais à Leclerc en attendant un poste d'éducatrice, et l’ADIMC m’a appelée le mardi pour fixer un rdv avec moi le jeudi après midi. J’étais contente ! Le jeudi matin, à ma caisse de Leclerc, j’ai fait une erreur de rendu de monnaie avec un gros billet de 100 euros qu’un client barbu et brun m’avait donné, ça a duré 1/2h à la caisse !!!! L’après midi, j’arrive pour mon entretien pour le poste d'éducatrice au Sessad Projet et qui je vois arriver en se présentant comme chef de service…. LE MÊME MONSIEUR BARBU ET BRUN QU’A MA CAISSE LE MATIN MÊME, c'était Olivier Gachet (ancien chef de service du Sessad Projet) !!! J’ai bien transpiré et flippé, puis en fin d’entretien, Olivier m’a dit « je pense que vous êtes meilleure éducatrice que caissière… ! ».

Jason Gastrin : En effet c'est un entretien original et une drôle de rencontre mémorable.

Sandrine Marchelli : Je suis arrivée au Sessad Projet en 2013 peut être (en fait, je ne sais plus…).

Laetitia Delevoye : Je suis arrivée au Sessad Projet en novembre 2016 (de la création du Sessad Projet à 2016 c'était Chantal Michel).

Aude Simon : Je suis au Sessad Projet depuis sa création

Isabelle Guyot (ancienne) : Je suis arrivée au Sessad Projet à l’ouverture en juillet 2010. J’avais suivi de près le montage de ce projet qui était porté par Michelle Nicolas et qui a mis plusieurs années avant de pouvoir ouvrir. Ce projet m’intéressait car il était innovant et offrait la possibilité d’une certaine créativité. J’ai un petit temps de travail : 3 h par semaine. Heureusement j’ai un peu de souplesse car je travaille à temps plein à l’Institut Belluard.

Nicolas Togniettaz : Je travaille au Sessad Projet depuis la rentrée de septembre 2018. Je poursuis également mon rôle au sein du CEM pour lequel je travaille depuis bientôt 12 ans. 

Marjorie Depraz : J’ai pris mon poste de psychologue au SESSAD Projet en juillet 2018.

Anne-Marie Bourgey : Je suis arrivée au Sessad Projet le 22 mai 2018. J'ai pris la place de Corinne Bourbon, qui a quitté le Sessad Projet en janvier 2018.

Quelle est votre rôle au Sessad Projet ?

Barbara Fournier : En tant qu’éducatrice, quand je suis arrivée au Sessad Projet, les chefs m’ont expliqué qu’ils attendaient de moi que je puisse créer une relation de confiance avec les jeunes et leurs familles, afin de pouvoir travailler ensemble. Mon job c’est de vous rencontrer, apprendre à vous connaître, construire avec vous ce dont vous avez besoin et vous permettre d’expérimenter des situations de vie différentes afin de trouver vos propres outils ! C’est pour cela que je propose aux jeunes à la fois des temps de rencontre individuels, souvent pour faire le point, se dire ou on en est, et des temps collectifs, pour faire l’expérience des relations avec les autres. Dans l’idéal, mon job serait de vous permettre de connaître tout ce qui existe à l’extérieur du Sessad Projet (lieux de rencontres, association, MJC, etc) afin que les jeunes puissent être autonome. L’apprentissage de l’Autonomie, c’est une composante principale de mon job avec les jeunes : pas à pas, à force d’expériences, ils développent tout ce dont ils ont besoin pour être épanoui avec leurs compétences, leurs limites, leurs besoins, leurs envies ! Je fais simplement le pari que c’est en vivant qu’on apprend et qu’on avance !!!
Depuis septembre 2017, j’ai une autre fonction auprès de vous : j’assume la coordonnation de parcours de vie… Qu’est ce que c’est ? Simplement, cela consiste à recueillir les demandes et besoins, à faire avec les jeunes le Projet Personnalisé d’Accompagnement, construire des objectifs de travail ensemble, rédiger tout ça et suivre le déroulement de leurs projet, en rappelant à toute l’équipe ce qui est important pour eux régulièrement ! C’est pour cela que je les contacte régulièrement pour faire le point et que je suis en lien avec tous les organismes ou intervenants (Professionnels du SP, école, parents,etc) autour de vous et de votre projet ! L’idée principale de la coordonnation : garantir une vision globale concernant leur projet !

Sandrine Marchelli : Je peux amener de l’aide, des conseils, des adaptations pour les domaines qui touchent le quotidien comme le logement, le transport, l’alimentation en générale, les comptes, la vie dans mon quartier…

Laetitia Delevoye : Je suis chargée d’insertion, c’est-à-dire que mon rôle est d'aider les jeunes dans leur orientation, dans toutes les questions qui concerne l’emploi ou la formation. 

Aude Simon : Je suis neuropsychologue, mon rôle est de réaliser un bilan neuropsychologique qui permet de dégager un profil cognitif  et donc des outils, des stratégies pour compenser les difficultés repérées que ce soit sur le plan de la scolarité, de la formation, de l’emploi et/ou la vie quotidienne :
- Pour accompagner les démarches et expliquer aux différents partenaires (enseignants, maitres de stage, patrons…) votre fonctionnement, les besoins en terme d’adaptation, d’accompagnement….
- Pour parler, échanger, autour de l’acceptation des aides, des besoins ou non de soutien, du vécu lié aux troubles cognitifs

Isabelle Guyot (ancienne) : Ma mission principale est de permettre (que ce soit en individuel, en groupe ou avec les membres d’une famille ) : de parler de ce que l’on vit, de cheminer dans ses questionnements, de réfléchir à notre place dans la famille, dans la société, d’évoquer  des difficultés ou les moments douloureux que l’on traverse, d’ être accompagné(e) dans la reconnaissance des limitations liées au handicap et/ou la maladie.

Nicolas Togniettaz : Je suis coordonnateur de parcours. J'assure l'élaboration et le suivi du projet personnalisé des personnes accompagnées par le Sessad Projet. Je co-construit des objectifs de parcours avec le jeune et avec l'ensemble des acteurs de son accompagnement. Dans ce cadre je suis amené à travailler avec une multitude de partenaires pour couvrir au maximum les besoins exprimés par les personnes du Sessad Projet. J'exerce la même fonction au sein du CEM sur les 2 dispositifs de jeune adulte AVA et pré pro.

Marjorie Depraz : Les missions du psychologue : proposer aux jeunes qui le souhaitent d’avoir un espace pour être soutenu par rapport à ce qu’ils vivent comme difficile dans leur entrée dans la vie d’adulte en situation de handicap. Pouvoir parler librement, être aidé à prendre du recul. On peut également renforcer la confiance en soi, l’estime de soi, diminuer l’anxiété. Chacun peut aborder les problématiques qu’il souhaite. J’utilise l’entretien psychologique (dialogue, verbalisation), parfois une médiation (photo-langage, relaxation, cohérence cardiaque, etc.). Je peux également proposer des séances d’hypnose selon les problématiques abordées.

La psychologue peut rencontrer la famille ou les parents si le jeune en exprime le besoin et la demande.

Les psychologues ont également un rôle de conseil vis-à-vis de l’équipe de professionnels.

Au Sessad Projet, la psychologue co-anime avec la neuropsychologue un groupe de parole pour les jeunes du Service 1 fois / mois.

Anne-Marie Bourgey : Je suis assistante sociale au Sessad Projet.

Mes missions : admission des nouveaux entrants : réception des notifications de la MDPH, envoi d’un courrier aux familles pour proposition d’une prise de contact, entretien avec le jeune et sa famille lors duquel je présente le service, les différents professionnels, les temps collectifs proposés, etc…et je remets les documents (administratifs et médicaux) nécessaires à l’entrée dans le service.  Quand il y a eu la visite médicale d’admission, je présente la situation du jeune à l’équipe et on organise une première rencontre.

Renouvellement des notifications MDPH :  soit parce que la notification arrive à échéance, soit pour d’autres renouvellements à la demande du jeune et/ou de sa famille

Accompagnement dans les démarches administratives : recherches financements appareillage, répercussions d’un changement de situation, pour les renouvellements des PCH aide humaine lors des visites à domicile des référentes ETH 

Dans l’avenir : proposition de temps collectifs autour d’un thème comme : les aides aux vacances, les aides à la mobilité, la MDPH, les mesures de protections etc…

Votre meilleur souvenir au Sessad Projet ?

Barbara Fournier : Il y en a beaucoup car nous avons partagé beaucoup de choses ensemble , on a ri, on s’est énervé, on a eu peur, on a pleuré, bref on a vécu les camps, les nuitées, les repas, le théâtre, la peinture, la piscine, etc !!! Allez je me lance… Ce n’est pas un souvenir mais plutôt une émotion qui revient souvent quand je vous vois évoluer et grandir : je suis très touchée de vous voir devenir des jeunes gens profondément sympas, de plus en plus ouverts aux autres et à vous-mêmes et sincèrement gentils, qui ont su créer des liens et accepter chacun comme il est ! BRAVO !

Jason Gastrin : Et oui c'est ce qui constitue un groupe et on grandit !

Sandrine Marchelli : J’ai énormément de bons souvenirs au sein de ce service, surtout lors des soirées à l’envol ou bien des camps. Chaque fois, c’est nouveau, c’est riche et c’est du partage. L’Ecosse restera un très bon souvenir.

Laetitia Delevoye : J’ai plusieurs excellents souvenirs mais je dirai que le meilleur est le moment que nous avons passé tous ensemble au repas de Noël l’an dernier.  Nous avons écouté de la musique et joué de la guitare. C’était un temps de partage que j’ai trouvé vraiment convivial !

Aude Simon : Chanson en français signé lors du camp en Haute Loire partagée avec notre groupe (Pauline aux signes, Barbara à la guitare) et l’autre Sessad présent avec nous.

Isabelle Guyot (ancienne) : Mes meilleurs souvenirs sont lorsque après la sortie d’un jeune du Sessad, nous avons des nouvelles de lui et que nous savons qu’il va bien et poursuit sa route sur le chemin de la vie. Je pense alors que nous avons fait un bout de chemin avec lui et que nous avons tenté d’être un plus pour lui, à un moment donné, pour qu’il puisse ensuite poursuivre seul ou avec d’autres.

Nicolas Togniettaz : Étant nouveau dans le service, je pense qu il est encore à construire. Peut être dès vendredi durant le repas que nous allons faire ensemble. A mon sens il est important de passer des temps partagés avec vous les jeunes du service dans des espaces autres que mon bureau, d échanger de manière moins formalisée. En tous cas, je suis pour l heure content de mon poste qui m a permis de vous rencontrer tous et d avoir des échanges constructifs et très interactifs. Cette expérience complémentaire de mes autres fonctions m enrichit sur les plans humain et professionnel. 

Marjorie Depraz : Arrivée encore récemment, je n’ai pas encore beaucoup de souvenirs, mais l’accueil des jeunes et leur gentillesse sont déjà de bons souvenirs !

Anne-Marie Bourgey : La première fois que je suis venue à l’envol pour un groupe de parole et un repas partagé ensemble. J’ai été enthousiasmée par la complicité et les échanges entre vous (jeunes), de vous voir ensemble.

Merci !

Jason Gastrin : Merci à vous les professionnels du Sessad Projet d'avoir répondu à mon interview pour le blog.

Changement de personnel au Sessad Projet

La psychologue Isabelle Guyot a été remplacée par Marjorie Depraz en septembre 2018.

On est toujours à la recherche d'un/une ergothérapeute pour remplacer Fabienne Vatillieux, depuis novembre 2017.

L'assistante sociale Corinne Bourbon a été remplacée par Anne-Marie Bourgey en juin 2018.

vendredi 29 mars 2019

Interview des anciens professionnels du Sessad Projet

Interview - Les anciens professionnels du Sessad Projet !

Quand êtes-vous arrivé au Sessad Projet ?

Olivier Gachet : Je suis arrivé au SESSAD Projet en 2014 je crois. J'ai remplacé Michèle Nicolas Saillant qui avait été à l'origine de la création de ce service. C'était donc une lourde responsabilité. J'étais très heureux de découvrir ce service si unique.

Fabienne Vatillieux : Je suis arrivée au Sessad Projet 16/25 à son ouverture en 2009.

Isabelle Guyot : Pour ce qui concerne mon poste, je suis arrivée à l’ouverture du Sessad 16/25, en juillet 2010 nous avons organisé la première rencontre avec les 3 jeunes entrants et leur famille.


Chantal Michel : Je suis arrivée au Sessad Projet dès sa création, j’avais déjà été très impliquée dans l’écriture du projet de ce nouveau service aux côtés de Michèle Nicolas, chef de service et Nelly Scheuner, la neuropsychologue. Nous avions réfléchi et écrit ce projet toutes les trois.  Le Sessad Projet a démarré avec 4 jeunes : Maëlle, Lucie, Sarah et Pierre. Puis petit à petit, d’autres ont intégré le service. Au départ, pour nous tous, jeunes et professionnels, c’était une nouvelle aventure et un nouveau challenge. Le Sessad Projet était expérimental ; nous avions 5 ans pour faire les preuves de la valeur et de l’intérêt d’un tel service. Les financeurs ont reconnu l’intérêt puisque le Sessad Projet est toujours là ! Comme dans chaque nouveauté, au début, nous étions partagés entre beaucoup d’enthousiasme et quelques doutes ! On a commencé par s’apprivoiser les uns les autres, puis la confiance est arrivée. Depuis …. Quel chemin parcouru avec 29 jeunes qui ont bénéficié du service et  une équipe de professionnels qui s’est stabilisée. Avant l’arrivée de Barbara on a connu 6 collègues éducatrices !

Christine Giron : Prochainement

Quelle était votre rôle au Sessad Projet ?

Olivier Gachet : Je suis arrivé comme Chef de Service, mais avec un temps partiel, car j'étais aussi chef de service ailleurs à l'Institut Belluard.


Fabienne Vatillieux : Je suis ergothérapeute, mon rôle est d’accompagner les jeunes du service dans leur vie quotidienne que ce soit au domicile, sur leur lieu de stage ou de travail, à l’école…afin qu’il soit le plus autonome possible compte tenu de leur handicap.

Isabelle Guyot : J’avais un tout petit temps de travail, 2h au départ puis 3h par semaine. En dehors du groupe de parole mensuel, je rencontrais les jeunes qui en exprimaient la demande, de façon ponctuelle ou plus régulière. Je participais aussi aux réunions d’équipe et à certains projets individuel (maintenant PPA).

Chantal Michel : Le chargé d'insertion a plusieurs rôles :
  • Accompagner les jeunes à vivre des expériences liées à la formation et à la vie professionnelle. 
  • Accompagner les jeunes dans leur scolarité / Participation aux ESS, lien avec les professeurs.
  • Recherches de stages, d’entreprises…
  • CV, lettres de motivation.
  • Identifier son potentiel, ses savoir être et ses savoir-faire, ses compétences et ses limites.
  • Bilans de stage.
  • Information sur les métiers et l’environnement professionnel
  • Découverte du milieu de travail en milieu ordinaire, milieu adapté et milieu protégé. 
  • Réseau partenarial (seul on ne fait rien !)
  • Ecriture des préconisations d’orientation pour le dossier MDPH lors des ré orientations.

Christine Giron : Prochainement

Votre meilleur souvenir au Sessad Projet ?

Olivier Gachet : Difficile de répondre, car j'ai pleins de souvenirs. Bastien qui chante un karaoké lors d'une soirée à l'envol, une partie de rugby improvisée en Ecosse, une soirée dansante pour Noël au milieu de la zone industrielle de Pringy, j'ai vraiment souvent bien rigolé.

Fabienne Vatillieux : Dans les meilleurs souvenirs il y a l’accompagnement d’un jeune pour l’aider à préparer sa vie d’étudiant sur Lyon au niveau de l’école et de l’hébergement.  Mais c’est aussi une soirée karaoké à l’envol avec l’éducatrice du service et des jeunes qui avaient beaucoup et bien chanté !

Isabelle Guyot : Comme j’ai déjà pu le dire, ce que je retiens comme le plus important, c’est de voir ce que chacun de vous devient au fil du temps, la maturité qu’il acquière et les compétences qu’ils développent.

Chantal Michel : Mes meilleurs souvenirs au Sessad Projet :
  • La joie dans vos yeux lors des réussites des jeunes / réussite aux examens :  BAC, BTS, Licence…
  • Votre joie lorsque vous êtes fiers de votre chemin parcouru.
  • Partage des ateliers théâtre avec les jeunes et Barbara les mercredis après-midi. (Mises en situation).
  • Les baignades au Lac d’Issarlès lors du camp en Haute Loire.
  • Le camp à Grasse avec Maëlle, Sarah et Lucie et Véro.
Christine Giron : Prochainement

Quand avez-vous quitté le Sessad Projet ?

Olivier Gachet : En juin 2017, car j'ai dû changer de poste dans l'ADIMC 74.

Fabienne Vatillieux : Le 6 novembre 2017 afin de faire tout mon temps de travail suite à une augmentation de places au Sessad.

Isabelle Guyot : En juin 2018.

Chantal Michel : A l’automne 2019, ça sera mon départ en retraite. Je garderai en moi toute la force que vous m’avez donnée. Vous êtes des super jeunes ! Souvent fragiles dans vos corps et si forts dans vos cœurs. Continuez ! Continuez à rire, aimer, rencontrer des amis. La vie est belle

Christine Giron : Prochainement

Que faites vous maintenant ?

Olivier Gachet : Je suis toujours Chef de Service, au Foyer d'Hébergement de l'ADIMC 74, mais je quitte l'association le 9 février 2018 pour aller travailler dans une autre association en Savoie. Je suis un peu triste de quitter l'ADIMC 74 dans laquelle j'ai passé tant de belles années, et content de pouvoir aller découvrir d'autres horizons.

Fabienne Vatillieux : Je suis toujours ergothérapeute au Sessad à temps plein.

Isabelle Guyot : Je suis toujours psychologue mais au CEM.

Chantal Michel : De mon côté, j’ai plein de projets pour « mon après retraite » ! D’abord pour la 1ère fois je vais être grand-mère. Quel bonheur ! Et puis, j’aurai plein de temps ! Pour farnienter, voir mes amis, voyager un peu… 

Christine Giron : Prochainement

Merci !

Chantal Michel : Jason et tous les autres :  je profite de ce petit interview pour vous redire tout le plaisir que j’ai eu à partager avec vous ce chemin. Mais je suis sûre que quelquefois vous les jeunes et vous mes collègues, vous me manquerez un peu ! Allez bon vent à tous. Chantal.

Jason Gastrin : Merci à vous les anciens professionnels du Sessad Projet qui ont fait grandir le ce service tout comme ceux qui sont toujours là jeunes comme professionnels  d'avoir répondu à mon interview pour le blog.

La 17ème édition du Forum de l'Emploi à Rumilly

La 17ème édition du Forum de l'emploi à Rumilly



Le jeudi 11 avril 2019, se tiendra au Boulodrome Robert Ramel de Rumilly de 9h à 13h la 17ème édition du Forum de l'Emploi, afin d'aller à la rencontre d'employeurs pour se renseigner et éventuellement trouver un emploi.

Article écrit et publié à la demande de Laetitia Delevoye (chargée d'insertion du Sessad Projet 16.25 Ans), un grand merci et bravo à elle pour cet article et de nous avoir fourni le flyer de cet événement 😀😉.

Jason Gastrin